La prochaine fois, je choisis L'origine du monde
La prochaine fois, je choisis L’origine du monde

Quelques indiscrétions et coins de voile levés sur l’auteur de ce blog

 

Qui sommes-nous ? Égoïstement devenu : qui suis-je ?  Grande question qui n’implique pas toujours une grande réponse. Qui suis-je ? Je ne suis qu’un homme (question de chromosomes, tout simplement), né au siècle dernier (et pourtant je n’ai que 25 ans), qui fait des études de Lettres et à qui il arrive, quelquefois, souvent, de se prendre pour un littéraire, et qui écrit parfois; qui se croit homme de conviction avec des principes, qui croit en des choses vides de sens comme un verre à moitié plein. Qui lit comme un fou, dort comme un phare (mine de rien, il dort tout le jour), flâne et marche comme un évadé de l’asile. Aime tout ce qui est art, en particulier le cinéma, la musique, la poésie et … le foot. Aime la Femme et les femme mais se contente de les regarder passer. Ne fume pas, ne boit pas, ne danse pas, ne baise pas, ne fait pas de sport, ne s’amuse pas (peut-être que ça viendra un jour). En un mot, rate sa vie. Bref, un homme à qui vous confierais votre chien mais pas votre femme, ni votre fille. Trop dans les nuages. Ajoutez tous les défauts du monde (n’oubliez pas une bonne cuillérée de paresse, de flemme, de flemmardise) et vous aurez en face de vous mon portrait-robot peint par Michel-Ange ou Picasso. Ou peut-être, Basquiat. Rien que ça !

D’où venons-nous ? Simplifié en : d’où je viens ? Comme tout le monde, je viens d’une femme, ma mère, et d’un homme, mon père. Semper Africa aliquid novi. Tellement vrai que moi aussi je viens d’Afrique. D’un pays, le Sénégal, petit pays pas très éloigné du nombril du monde, dont raffolent quelques touristes et honni par presque tous ses habitants, qui ne rêvent tous (faites un sondage, vous serez stupéfait) que de quitter le navire. Si vous ne me croyez pas, regardez le film « La Pirogue ». Un pays riche par ses hommes, pauvre par ses hommes et appauvri par ses hommes. Comme tous les pays africains. Mais que j’aime viscéralement, hélas ! Mais pas au point de fermer les yeux sur les maux et malheurs qui le guettent ou le rongent.

J’oubliais: Je suis Noir, comme le derrière d’une marmite mal récurée. Mais ça coulait de source, après tout ce que je viens de dire.

Où allons-nous ? Vers la mort, vers le Ciel ou l’Enfer (qu’importe), vers l’Apocalypse (nucléaire ou le Miles Davis des anges), vers la trentaine, la quarantaine et la vieillesse, Inch’Allah !

Quelques broutilles de plus :

Ma foi religieuse: je suis né musulman, je suis musulman et je mourrais musulman (à moins d’un cataclysme sidéral ou d’origine suspecte).

En quoi je crois: En  rien. Je ne crois pas aux politiques, ni en aucun clergé, ni en l’Union Africaine (?!!), ni en mon Président de la République (peu importe lequel).

The last but not least, né au pays, habite Dakar, est sur Facebook, pas encore sur Twitter. Presque un homme de son temps.

P.S. : Ce blog ne fera pas avancer son homme ni ce monde. Naïf mais pas idiot. Il ne sert à rien. Il ne peut servir à rien. C’est juste de l’art. Juste pour faire beau. Juste pour le fun.

Commentaires

bouba68
Répondre

hahahhha; tu me fais vraiment rire!

Khadim
Répondre

C'était peut-être le but inavoué .Merci pour le message