Donnez-moi mes 3000 francs (voire plus)

Article : Donnez-moi mes 3000 francs (voire plus)
5 février 2014

Donnez-moi mes 3000 francs (voire plus)

Je vous rendrai la monnaieCrédits Photo : www.au-senegal.com
Je vous rendrai la monnaie
Crédits Photo : www.au-senegal.com

 

Une fois n’est pas coutume, je vais parler de politique. Et qui dit politique au Sénégal, en ces temps qui courent, parlera forcément de la traque des biens supposés mal acquis.

De quoi s’agit-il ? D’une chose très simple.

Sous le régime précédent, celui de Wade (chassé dans les conditions que l’on sait), c’était un secret de polichinelle que nos finances publiques avaient été pillées, détournées, vampirisées par tous ceux ou presque qui s’en sont approché.

Avec l’avènement de Macky Sall (lui-même ancien premier ministre et ministre sous Wade), à qui l’on connaît une énorme – et fort douteuse – fortune, a été lancée une procédure judiciaire visant à recouvrer nos deniers perdus de vue. C’est ainsi qu’a été mis sur pied la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite), chargée d’enquêter, de débusquer et de punir si délit il y a.

Après l’affaire Karim Wade (fils de l’ancien président Wade) et quelques autres, on parle de l’affaire Aïda Ndiongue.

En quelques mots, voici de quoi il est question :

Après les terribles inondations des années 2000, un appel d’offres pour des produits phytosanitaires est lancé et la dame sus-nommée le remporte, puis avec quelques complicités, empoche le chèque, mais ne livre pas la marchandise. Un marché de 5 milliards qui monte mystérieusement à 77 milliards de nos pauvres francs. Et, pour ne rien arranger, la traque lancée, l’on découvre 47 milliards en liquidités, or et diamants placés dans une banque de la place. (La question que je me pose, malgré moi : ou elle ne sait pas ce qu’est l’évasion fiscale, ou c’est une grande patriote). Depuis la presse en fait ses choux gras et la dame se languit en prison, attendant de savoir à quelle sauce elle sera mangée.

Mais là n’est pas la question.

J’ai entendu dire que 47 milliards, divisés par 12 millions (le nombre de Sénégalais), cela faisait 3000 par tête. J’ai refait le calcul : cela fait exactement 3916,66666666667.

Alors, si jamais le détournement est avéré, pourquoi ne donnerait-il pas, à chaque Sénégalais, 3000 francs et quelques poussières de chiffres impossibles.

On aura plus de chance d’en jouir ainsi que s’il reste dans les caisses de l’État. Et pourquoi n’en ferait-on pas de même des 700 milliards de Karim Wade ou des 2000 milliards qui seraient, selon certaines langues, la somme totale qu’on nous aurait volée sous le règne de Wade. Ça nous servirait bien à quelque chose.

Alors, pour finir, messieurs de la Crei, si jamais vous mettez la main sur ce pactole, qui à force d’être beaucoup d’argent ne représente plus rien de concret, si jamais je dis vous mettez la main dessus, donnez-moi mes 3000 francs (voire plus).

Nguir yalla wa rassoulih, pour l’amour de Dieu et du prophète.

Car s’il reste dans vos mains (si jamais il y arrive), j’ai peur de ne jamais en voir la couleur ni d’en jouir, car pour beaucoup d’entre vous, les poches de l’État, c’est comme vos poches.

A bon entendeur, salam. Je surveille mon compte.

Partagez

Commentaires

Répondre

Votre compte crédité de 3000 de "pauvres" francs, ne vous avancera en rien. Vous posez la problématique avec une simplicité éloquente et tout à fait convaincante. La justice des vainqueurs n'est pas toujours équitable, dans la mesure où eux, ils ne rendent pas compte et se servent à volonté. Joli billet.

Khadim
Répondre

Merci d'être passé d'accord avec vous mais mieux vaut 3000 francs dans ma poche que 1 million dans la leur. Mes amitiés, Debellahi